Sardaigne village couleur

Le Nord de la Sardaigne, une terre de contrastes

Séparée de sa voisine corse par les bouches de Bonifacio, la Sardaigne est un monde à part, à l’identité et l’histoire propres. Seconde île de la Méditerranée en superficie, elle présente, du Nord au Sud, des paysages d’une splendeur sauvage – falaises abruptes, plages de sable blanc, eaux cristallines, massifs granitiques, … – et une douceur de vivre tout méditerranéenne.

Découvrir le Nord de la Sardaigne

Tantôt authentique, tantôt festif, le Nord de la Sardaigne se distingue par son territoire contrasté, entre des stations balnéaires prestigieuses, hauts-lieux de rendez-vous de la jet-set européenne, et un arrière-pays traditionnel et pittoresque, presque figé dans le temps. On passe de l’un à l’autre avec émerveillement.
Afin de rejoindre le Nord de l’île, il y a la façon la plus classique qui consiste à prendre l’avion vers l’aéroport d’Olbia puis de louer une voiture pour découvrir cette région.
Autre solution évitant la location d’un véhicule, venir en Sardaigne en bateau depuis Marseille vers le port de Porto Torres. Enfin il y a la possibilité de prévoir un combiné Corse-Sardaigne avec le passage entre Bonifacio et Santa Teresa di Gallura en moins d’une heure !

Le littoral : entre plages de rêve et stations balnéaires réputées.

Le littoral Nord de la Sardaigne présente un relief plus accidenté que la partie Sud de l’île ; c’est aussi ce qui lui confère ses paysages d’une beauté extraordinaire, entre criques secrètes aux eaux translucides, longues étendues de sable blanc, charmantes plages de galets et falaises abruptes. Du Golfo de Orosei, côté Nord-Est, à Alghero, au Nord-Ouest, il n’est qu’une succession de baies et calanques somptueuses, bercées par des eaux cristallines. Parmi les plus beaux sites, on trouve les Cala Goloritzè et Mariolu, nichées au pied de majestueuses falaises, les plages Romazzino et Capriccioli, peuplées de rochers de granit, la Cala Brandinchi, aussi surnommée « Petite Tahiti », la plage Pelosa, et son impressionnant nuraghe, ou encore la superbe région de Ponto Conte, aux longues plages immaculées.

La découverte du littoral sarde ne serait pas non plus complète sans un passage par l’incontournable Archipel de la Maddalena, où une soixantaine d’îles sauvages et d’îlots rocheux déploient leur beauté indescriptible, dans un cadre enchanteur, parmi lesquelles l’île de Caprera, ou l’île de La Maddalena.

Au-delà de ses paysages de rêve, le littoral du Nord de la Sardaigne est aussi particulièrement prisé pour son ambiance festive et chic, en particulier sur la mythique Costa Smeralda, qui, d’Olbia à La Maddalena, accueille la jet-set internationale, entre hôtels de luxe, villas somptueuses, et marinas aux yachts impressionnants, notamment autour de Porto Cervo.

Un arrière-pays riche en nature et en histoire, sur les traces des nuraghes.

Élégant, mais toujours authentique, le Nord de la Sardaigne n’a rien perdu de son histoire et de son charme, en dépit de l’augmentation du tourisme ; les villages historiques côtiers d’Olbia, d’Arghero ou encore de Castelsardo, perché sur son majestueux promontoire rocheux, et les localités pittoresques de l’arrière-pays, comme Aggius et Sassari, offrent en effet une incroyable diversité d’églises, cathédrales, et palais chargés d’Histoire. Le tout, dans de fabuleux paysages de vallées luxuriantes, de forêts de chênes lièges, de champs d’oliviers ou de montagnes de granit, qui invitent à la balade et à la découverte ; l’arrière-pays sarde, c’est une nature intemporelle et sauvage, vierge de toute considération touristique.

Çà et là, l’île est également parsemée de ces mystérieux nuraghes, constructions en pierre datant de l’âge du bronze, typiques de la Sardaigne, pour un voyage dans le temps sur les traces de cette civilisation historique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *